Destinations

THIERRY MARTENON

En un temps record, le nom de Martenon s’est métamorphosé en une marque prestigieuse qui suscite l’envie de San Francisco à Courchevel. Pourtant, malgré cette notoriété grandissante, l’humilité de Martenon demeure inchangée : « J’ai eu la chance de trouver rapidement mon propre style, une écriture qui m’est propre. » Cette écriture est un subtil mélange de sophistication, de lignes épurées, de jeux de lumière et d’une rusticité authentique. En fusionnant habilement modernité et tradition, il réussit à transformer des matériaux ancestraux tels que le frêne, l’érable, le noyer ou l’épicéa de Chartreuse, dont les veines racontent une histoire millénaire, en des créations uniques qui ne laissent personne indifférent. Sa créativité foudroyante donne vie à des objets d’une beauté intemporelle qui captivent l’imaginaire.

Thierry Martenon

© Thierry Martenon

En un temps record, le nom de Martenon s’est métamorphosé en une marque prestigieuse qui suscite l’envie de San Francisco à Courchevel. Pourtant, malgré cette notoriété grandissante, l’humilité de Martenon demeure inchangée : « J’ai eu la chance de trouver rapidement mon propre style, une écriture qui m’est propre. » Cette écriture est un subtil mélange de sophistication, de lignes épurées, de jeux de lumière et d’une rusticité authentique. En fusionnant habilement modernité et tradition, il réussit à transformer des matériaux ancestraux tels que le frêne, l’érable, le noyer ou l’épicéa de Chartreuse, dont les veines racontent une histoire millénaire, en des créations uniques qui ne laissent personne indifférent. Sa créativité foudroyante donne vie à des objets d’une beauté intemporelle qui captivent l’imaginaire.

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon

© Thierry Martenon